Andres Ehin

ANDRES EHIN (né en 1940) est, à côté d'Ilmar Laaban, le principal poète surréaliste estonien. Depuis son premier recueil, paru en 1968, il cultive l'humour et les jeux de langue dans des fantaisies en vers libres ou dans des formes classiques rigoureuses.

Dans ses œuvres en prose, il réinvente à sa manière la vie de personnages réels. Un recueil paru en 1980 rassemble ainsi des textes parodiques et mystificatoires sur de grande figures de l'histoire culturelle estonienne. Son roman Les mémoires de Rummu Jüri (1996) raconte l'histoire d'un voleur de chevaux du XIXe siècle devenu un personnage de la tradition populaire. Son roman épistolaire Elle mit cent hommes à terre (1998) tire de l'oubli deux championnes de lutte estoniennes qui connurent leur heure de gloire au début du XXe siècle.

Andres Ehin a également traduit de nombreux poètes et prosateurs russes (Dostoïevski) et anglo-saxons.

A.C.