Mehis Heinsaar

MEHIS HEINSAAR (né en 1973) a fait ses débuts dans le goupe littéraire de Tartu Erakkond (« le parti des ermites »). Après seulement deux recueils (Le voleur de vieillards, 2001 ; Les chroniques de Monsieur Paul, 2001), il est déjà considéré par la critique comme l’un des meilleurs nouvellistes estoniens. Il cultive un réalisme magique très imaginatif, souvent empreint d’un humour discret. Il a obtenu deux fois le prix Friedebert Tuglas, notamment en 2000 pour sa nouvelle « L’homme-papillon ».