Ülo MATTHEUS

Dans la clarté douteuse de l’aube, le père de mon père sauva les livres.
Ils sont dans cette même tour où je vis, et où je me remémore les jours qui furent ceux de ces personnes autres, étrangères, de jadis.

Borges, Le gardien des livres.

  

Le 17 avril 2000


Traduit de l’estonien par Eva Vingiano de Pina Martins.